News

Montpellier s’étend vers la mer

April 4, 2017

Pour faire face à la forte croissance de sa population, la ville a lancé de nombreux projets à Port Marianne.

Plus 5 000 habitants se sont installés à Port Marianne. 2 000 de plus doivent encore arriver d’ici à 2020.

Avec ses 400 hectares et une multitude de ZAC, Port Marianne est indéniablement le secteur d’avenir de Montpellier. D’autant que la métropole et sa démographie galopante ont de gros besoins en logements. Selon l’Insee, la population y a augmenté de 7,9 % en cinq ans, pour atteindre 275 300 habitants.

Gare à la mauvaise surprise

Et de ce point de vue, Port Marianne offre d’importantes réserves foncières se déclinant en plusieurs ZAC. En lisière du parc Charpak, non loin du bassin Jacques-Cœur et relié par deux lignes de tramway, l’écoquartier Parc Marianne, avec ses 2 500 logements, est déjà bien avancé.

Plus de 5 000 habitants ont déjà investi le quartier sur les 7 000 prévus au terme des travaux en 2020. Rive gauche, une autre ZAC a débuté entre les bords du Lez et la place Pablo-Picasso, redéployant la ville vers l’est et le sud. « Notre objectif est de rapprocher Montpellier de la mer », martèle Philippe Saurel, le maire de la ville et président de Montpellier Méditerranée Métropole. Sur 9 hectares, 1 200 logements sont prévus, desservis par la ligne 3 du tramway. Plus à l’est, la ZAC République (21 hectares et 1 800 logements) devrait démarrer d’ici à 2018.

« Sur Port Marianne, nous assurons le parcours résidentiel des Montpelliérains en programmant un tiers de logements sociaux, un tiers de logements abordables et un tiers de logements libres », assure Philippe Saurel, le maire de Montpellier

« Autour du bassin Jacques-Cœur, se sont greffés des restaurants, des commerces, qui donnent de la vie au quartier, ce qu’apprécient les cadres célibataires ou les jeunes couples », note Guillaume Verbizier, gérant d’une agence Guy Hoquet AVB Immobilier.

Les familles et les seniors le trouvent en revanche trop dense et jugent les prix trop élevés. Un argument que réfute le maire. « Sur Port Marianne, nous assurons le parcours résidentiel des Montpelliérains…

Source link

You Might Also Like